Le Conseil de presse du Québec rejette la majorité des plaintes d’adeptes de la pédagogie Waldorf

Le Conseil de presse du Québec a rejeté la majorité des plaintes déposées par des adeptes de la pédagogie Waldorf au sujet des reportages réalisés en 2013 par Mme Pascale Breton du quotidien La Presse portant sur l’École de la Roselière. Parmi les griefs rejetés par le Conseil, un (grief 7) concerne l’utilisation par la journaliste d’une « source d’information inadéquate », c’est-à-dire votre serviteur… Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans ÉDUCATION, Nouvelle religion, SOCIÉTÉ

Chrétiens vous avez le droit d’être dépressifs

Je suis chrétien. Parfois, il m’arrive d’être dépressif. 

Selon certains croyants un chrétien ne peut pas être déprimé car le Christ est dans sa vie. Un chrétien doit être joyeux et heureux! Il doit convaincre les autres que le Christ est La solution aux difficultés de la vie.

Cette vision ne reflète en rien la réalité! Comme l’ensemble de la population, les croyants peuvent souffrir de dépressions.

Je crois que le Christ peut m’aider à traverser mes tempêtes. Je crois qu’il est là dans ma barque lorsque ma mer intérieure est déchainée. Il m’accompagne dans cette traversée chaotique. Il me conduit vers le rivage salutaire.

Oui, je crois qu’être croyant aide à prévenir ces moments difficiles. Cependant, la croyance n’est pas un remède contre la dépression! 

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à aller consulter un spécialiste de la santé mentale. Soyez assurés que le Christ vous aide à travers cet expert!

Je suis chrétien. Parfois, il m’arrive d’être dépressif…

 

 

 

 

 

 

 

3 Commentaires

Classé dans Non classé

L’étrange Noël d’une science

Dans un de ses plus récents textes, Grégoire Perra nous présente un arbre de Noël constitué de signes ésotériques et occultes. En fait, il s’agit de l’arbre de Noël de l’Anthroposophie. Cette dernière, selon Rudolf Steiner, son fondateur, est une science, une « science spirituelle ». Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Nouvelle religion

« Réveillez-moi! Une enfance chez les Témoins de Jéhovah »

LIVRE RÉVEILLEZ-MOI

Un portrait bouleversant d’un enfant soldat de Dieu
« Je fais le décompte des années perdues. J’ai mal. Je crois que je ne pourrai jamais me débarrasser complètement de ce mal. C’est près de vingt ans qui défilent devant moi. Plus de la moitié de ma vie. Un alcoolique le demeure même s’il arrête de boire. Je resterai toujours un ex-Témoin-enrôlé-de-force. J’ai écrit pour me souvenir. J’ai écrit pour qu’il n’y ait jamais plus de Témoins-enrôlés-de-force ni d’enfants soldats de Jéhovah. » Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Livres, SECTARISME

Luttons contre les promesses mortifères des pseudo-thérapeutes

Au moment où sont publiées ces lignes, un homme pleure la mort de sa conjointe dont le corps a été retrouvé dénudé dans un boisé situé près de sa demeure. Cette dernière était en proie à « de courts épisodes de déséquilibre émotionnel hors de l’ordinaire ». Adepte de la médecine dite naturelle, son conjoint préférait faire usage de la naturopathie afin d’aider sa compagne. Dans un communiqué publié par le quotidien La Presse, il écrit : « Je ne suis ni psychologue ni intervenant et, bien que je sois fervent des médecines alternatives, je n’ai jamais hésité à consulter en médecine traditionnelle lorsque je ressentais que c’était nécessaire ».

Cet aveu me laisse perplexe.

Je possède une certaine expérience professionnelle de la maladie mentale. En effet, durant sept ans j’ai été animateur responsable d’une revue spécialisée dans le domaine de la santé mentale. Son comité de rédaction était composé de personnes vivant avec une maladie psychique. Les rédacteurs avaient un bon potentiel intellectuel qui n’était pas affecté par les effets secondaires de leur médication. Certains m’ont suivi durant toutes ces années. Je les connaissais bien. Habituellement, je savais détecter les phases pré-psychotiques des rédacteurs. Pourtant, il m’arrivait d’être surpris par la « rechute » d’un membre de la revue. Je n’avais pas perçu les signes avant-coureurs.

Tout cela pour dire qu’il n’est pas toujours facile, même pour un proche, de voir venir la psychose. Voilà pourquoi il est impératif de consulter régulièrement les professionnels de la santé mentale. Je sais bien que le réseau n’est pas parfait. Il a ses failles dans lesquelles s’engouffrent des malades. Pourtant, d’énormes progrès ont été réalisés ces dernières années. Les proches des personnes vivant avec une problématique psychique peuvent compter sur un réseau de professionnels compétents : psychiatres, infirmières, travailleurs sociaux, animateurs, pairs aidant…

Encore faut-il avoir confiance. Dans le cas présent, il semble bien que cette confiance ait été ténue. Le conjoint de la dame décédée avait même consulté une pseudo-thérapeute quelques minutes avant sa disparition. Il affirme avoir eu l’intention de consulter un spécialiste dans les quarante-huit heures après la consultation si son état psychique ne s’était pas amélioré.

Manifestement, son conjoint s’était laissé charmer par le chant des sirènes. Assez du moins pour se servir de la psychiatrie comme d’une voie secondaire. Bien des raisons peuvent expliquer ce choix malheureux. Le monde psychiatrique fait peur. Il ressemble à un univers froid, inhumain. Parfois, les malades sont victimes de dérapages trop souvent ignorés. Les proches d’un malade hésitent souvent avant de le confier au système. Alors quand des pseudo-thérapeutes viennent proposer de soulager, voire de guérir par le moyen de méthodes plus douces, certains succombent. Ils les laissent entrer dans la tête de leur proche malade. Parfois, c’est la personne atteinte par cette terrible maladie qui tombe sous le charme. Elle aussi laisse entrer dans sa tête le pseudo-thérapeute qui lui promet de chasser définitivement ses fantômes. Ce n’est pas une question d’intelligence. C’est une question d’émotions!

Lorsque tout va bien, il est plus facile de garder la tête froide et d’empêcher un pseudo-thérapeute d’y entrer. Pas quand les émotions sont sens dessus dessous. Car dans le tohu-bohu psychique, le rationnel n’est plus. En cela la publicité de l’Ordre des psychologues du Québec fait fausse route. La personne malade qui consulte un charlatan n’a pas l’impression de laisser entrer n’importe qui dans sa tête. Au contraire, elle est convaincue d’avoir trouvé l’expert qui, enfin, va la soulager.

J’invite les experts du domaine de la santé mentale, de la médecine, de la sociologie, de la théologie, de l’anthropologie et des pseudo-thérapies ainsi que le gouvernement à étudier en profondeur et avec compassion ce domaine particulier afin de trouver les divers moyens préventifs et répressifs susceptibles d’endiguer ce fléau. Manifestement, il faut bien plus qu’une loi transformant la psychothérapie en « une profession et un acte réservés, mais partagés » pour protéger les personnes en état de faiblesse contre les promesses parfois mortifères des pseudo-thérapeutes.

1 commentaire

Classé dans Pseudo-thérapies

Paris la ville des pas perdus

Combien de pas se perdent en chemin ? Combien de pas se trompent de route ? Combien de pas parcourent les rues sans se rendent compte qu’ils se dirigent dans la mauvaise direction ? Innombrable sont ces pas perdus dans Paris.

Mais est-ce vraiment le cas ?

Paris est la ville des pas perdus ! Elle est la cité de ceux et celles qui ne se perdent pas en chemin. On s’y retrouvent toujours…

Dans nos détours nous découvrons des espaces magiques, magnifiques. Il s’agit de se perdent pour se retrouver…le temps d’une marche dans cette ville d’une grande sagesse et d’une profondeur infinie.

Paris la triste qui nous dévoile son côté obscur en nous présentant ces plaques commémoratives qui nous font revivre l’enlèvement et le massacre de jeunes élèves juifs sous l’occupation.

image

Paris l’amoureuse qui cadenasse nos amours sur le pont de l’Archevêché, situé juste derrière l’Église Notre-Dame-de-Paris.

image

Paris la rebelle qui désacralise une Église pour en faire un Temple à la Gloire, ce Panthéon des Temps Modernes.

image

Paris l’insolite avec cette table macabre formée « de cervelle, de sang, de bile, de foie, de poumons et de glandes pétrifiés, sur lesquels se dresse un pied, quatre oreilles et des vertèbres coupés, eux aussi pétrifiés. » Cette table a été conçue par Efisio Marini, médecin-naturiste italien et offerte à Napoléon III. Cette oeuvre singulière est exposée au Musée de la médecine.

image

Oui, nos pas perdus finissent toujours par retrouver leur chemin grâce à un détour qui nous conduit loin, très loin, dans l’Histoire de nos ancêtres qui, eux aussi, ont marché plein d’espérance en l’avenir…

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Voyage en France – Impressions et réflexions

Nous voilà en France! Dès notre descente d’avion nous avons été accueillis par nos amis. C’était notre toute première rencontre. Vive internet! Après les accolades,les sourires, les regards curieux, nous avons poursuivis nos conversations qui, jusqu’alors étaient virtuelles.

Pour notre première vraie visite touristique, après les visites plus pratiques (marchés, métro-RER, et autres endroits forts utiles mais non indiqués dans les guides touristiques), nous avons visité le marché aux puces de St-Ouen. Chouette, mais décevant. La même marchandise se retrouvait souvent dans d’autres kiosques. Mais l’ambiance est sympathique.

Nous avons eu la chance de parcourir le marché africain situé dans la quartier Château-Rouge (18e arrondissement). C’est une explosion d’actions, d’odeurs alléchantes, de couleurs, de cris!

Les vendeurs qui s’installent dans le milieu de la rue sont dans l’illégalité. Lorsque la police arrive, ils font disparaître leur kiosque en une fraction de seconde, comme nous l’avons observé à l’arrivée de policier qui font leur ronde à pied. Même s’ils sont tout sourire, les vendeurs sont très nerveux. Ayant sorti mon appareil photo pour immortaliser ce marché, des vendeurs ont commencé à crier «Pas de photos! Pas de photos!». Certains se sont pratiquement collés à mois en me dardant de leur regard colérique. Mon amie est venue à ma rescousse et j’ai été en mesure de me tirer de ce mauvais pas. Les photos ont quand même été prises, mais ailleurs…

Un lieu à découvrir.

Un lieu à découvrir.

Il y a aussi les kiosques dont les vendeurs possèdent les permis nécessaires. C’est un défilé de fruits et de légumes exotiques, de poissons (j’ai remarqué des requins), de viandes connues et inconnues…

Bref, une première journée tout à fait hors du commun dans un monde coloré et malheureusement stigmatisé.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé