« Réveillez-moi! Une enfance chez les Témoins de Jéhovah »

LIVRE RÉVEILLEZ-MOI

Un portrait bouleversant d’un enfant soldat de Dieu
« Je fais le décompte des années perdues. J’ai mal. Je crois que je ne pourrai jamais me débarrasser complètement de ce mal. C’est près de vingt ans qui défilent devant moi. Plus de la moitié de ma vie. Un alcoolique le demeure même s’il arrête de boire. Je resterai toujours un ex-Témoin-enrôlé-de-force. J’ai écrit pour me souvenir. J’ai écrit pour qu’il n’y ait jamais plus de Témoins-enrôlés-de-force ni d’enfants soldats de Jéhovah. »

C’est par ces mots que Jean-Sébastien Lozeau termine son récit biographique. Une histoire bouleversante. Dans son livre Jean-Sébastien, victime, comme tant d’autres, du rouleau compresseur jéhoviste lorsque sa mère devient adepte des Témoins de Jéhovah, raconte son calvaire. En entrant au Paradis elle a enfermé son fils dans un enfer dont les flammes, bien que faibles maintenant, brûlent encore ses rêves d’enfant. 

À chacune des pages de son livre, j’ai songé aux victimes des Témoins de Jéhovah. Alors que Jean-Sébastien faisait ses premiers pas en tant qu’enfant soldat de Jéhovah, au début des années 80, je commençais ma lutte contre les sectaires retranchés derrière leurs citadelles de mensonges et de propagande. J’ai aussi songé aux enfants morts parce que leurs parents ont refusé aux médecins l’autorisation de réaliser une transfusion sanguine, conformément à l’enseignement des Témoins de Jéhovah. Bien qu’au Canada les enfants soient maintenant protégés contre cet interdit mortifère, il faut se rappeler que le vœu des parents jéhovistes est d’obéir à ce qu’ils croient être la volonté de Jéhovah, même si cela veut dire le possible décès de leur rejeton.  

J’ai également pensé à la responsabilité de la DPJ et à celle du gouvernement. La vie d’enfants est sacrifiée sur l’autel de Jéhovah par des sectaires sans que rien ne soit réalisé pour les sauver.  

Les Témoins de Jéhovah ne sont pas les seuls soldats de la pureté à tuer ce qu’il y a de plus beau, de plus noble dans le cœur des hommes. Lev Tahor, cette secte juive, est la dernière incarnation de ce mal qu’on laisse grandir et agir au nom même de ce que les sectaires détestent le plus : la liberté! 

Le livre de Jean Sébastien Lozeau est un plaidoyer en faveur de la vie, de la vérité et de l’amour véritable, cet amour qui laisse grandir ce qui a de plus beau en l’autre sans l’étouffer, sans le travestir, sans le manipuler. 

L’opus de Jean Sébastien est également un hymne à l’espoir. Il fait la démonstration que la vie attend les « ex » qui osent défier les déifiés. Le petit Jean Sébastien est maintenant réalisateur. Il a collaboré à des émissions comme Star Académie et Le banquier. Et il a donné la vie. L’enfant soldat de Jéhovah est devenu un être libre, maître de sa destiné.  

Oui, il est plus que temps que ceux et celles qui ont le devoir de protéger la démocratie contre les sectaires et les intégristes agissent et protègent tous les petits Jean Sébastien de ce monde.

Poster un commentaire

Classé dans Livres, SECTARISME

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s